La chambre éclairée au matin,

avec sa rage décortiquée au musc blanc

le bois sous les pieds

si froid

rideaux soyeux

d’un vert si apaisant

et pourtant c’est des hurlements

entre les bougies assoiffées

et les murs égorgés des tableaux malveillants.

Enlevez-moi ces photos,

à côté du lit trop de croix

pour la prison des merveilles,

les poupées se coupent les cheveux

et se cachent sous le lit.

Si à douze ans on veut s’en aller

l’or qu’on veut c’est un rayon de soleil

sur la peau tamisée

de sa raison en miettes.

texte de ilaria : https://www.instagram.com/ilaria_poetessa/

Atelier #LanguedeLutte #FamillesChoisies

--

--

Je marche tous les jours
sous le même ciel
rattrapée par le vent et ses plumes d’automne
marcher ailleurs
se débattre sous les fils de lumière
d’un mosaïque qui s’ enflamme.
Encore une tasse de thé
avec son sous-coupe en cendre
en respirant, transpirant
je caresse mon ventre
oracle privilégié
quelques fois mutilé.
Je te garde comme ça
avec ta rondeur éternelle
mon ventre immaculé
dans la rage et l’ espoir
de qui est mère pour toujours
sans même le vouloir.

Texte de @Ilaria_poetessa

--

--

“Femme de la Terre pour ainsi dire femme de fer
Lumières sur la parure
Peu importe ce qu’il y’a sous la ceinture
Le soleil brillera sur les cœurs de mer

Ne remettons pas les choses à tout à l’heure
Aimez, vivez, riez avec ardeur et travestissons-nous de bonheur

Et mettez du cœur à l’ouvrage chaque jour
Pour que triomphe l’amour comme labeur
Mes chères langues de luttes, en chœur
À vous, le meilleur pour toujours”

Texte écrit par Ava Rose

pendant l’atelier #languedelutte du 9 juillet 2022

sur le thème : Travail

--

--

Langue de lutte

Les textes de ce blog ont été créés lors d’ateliers d’écriture, en non mixité queer et féministe. Plus d’informations sur : www.facebook.com/languedelutte