Post-mutinerie

Je marche tous les jours
sous le même ciel
rattrapée par le vent et ses plumes d’automne
marcher ailleurs
se débattre sous les fils de lumière
d’un mosaïque qui s’ enflamme.
Encore une tasse de thé
avec son sous-coupe en cendre
en respirant, transpirant
je caresse mon ventre
oracle privilégié
quelques fois mutilé.
Je te garde comme ça
avec ta rondeur éternelle
mon ventre immaculé
dans la rage et l’ espoir
de qui est mère pour toujours
sans même le vouloir.

Texte de @Ilaria_poetessa

--

--

Les textes de ce blog ont été créés lors d’ateliers d’écriture, en non mixité queer et féministe. Plus d’informations sur : www.facebook.com/languedelutte

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Langue de lutte

Les textes de ce blog ont été créés lors d’ateliers d’écriture, en non mixité queer et féministe. Plus d’informations sur : www.facebook.com/languedelutte