Les gens normaux

Langue de lutte
2 min readDec 2, 2023

Demain, je devrais envoyer mon téléphone en réparation. Ça fait des semaines que je l’ai, il n’a jamais marché, mais je ne m’en suis jamais occupée parce que l’ancien fonctionne encore. Ça m’est égal si les photos que je prends avec sont dégueulasse et si le modèle est trop obsolète pour ouvrir Discord. Les gens normaux sont chelou avec leur téléphone. Toujours le nez baissé dessus, incapables de s’intéresser à ce qui les entoure, et ils ne savent même plus se parler. Le mien reste dans ma poche, dans le fond de mon sac à main ou coincé dans les coussins du canapé. Des fois, mon frère, ma pote Camille, mon banquier ou ma psy me reprochent de ne jamais répondre au téléphone. Les gens normaux ont leur téléphone greffé dans la main, comme une extension de leur propre personne, et il paraît qu’ils le gardent avec eux même quand ils vont aux toilettes. Les gens normaux feraient bien de lever le nez et de regarder de temps en temps ce qui se passe autour d’eux. Peut-être qu’ils verraient ce magnifique arc-en-ciel, à moins qu’ils ne remarquent cette mouette sur le point de déféquer sur la manche de leur manteau. Qui sait…

Aujourd’hui, j’aurais dû envoyer mon téléphone en réparation, mais j’avais mieux à faire. J’ai discuté toute la matinée avec mes copines sur mon serveur de discussion préféré, j’ai fait une sieste, et j’ai regardé deux épisodes de Doctor Who.

Pas grave, je ferai ça demain.

Luna.

inspiré du recueil : La vie normale des gens normaux, d’Elise Mandelbaum

--

--

Langue de lutte

Les textes de ce blog ont été créés lors d’ateliers d’écriture, en non mixité queer et féministe. Plus d’informations sur : www.facebook.com/languedelutte